Vincent Leray – Oeuvres vives – Zoomorphie – Matière sensible

accueil / zoomorphie / D’une fiction vers un retour au réel

L’empreinte rayonnante qui caractérise la typologie du sujet photographique se situe à un stade de mutation. Le dessin pentamère est transféré d’une condition d’image photographique vers une correspondance recomposée dans l’espace tridimensionnel.
La nouvelle reconversion autonome du motif rayonnant s’est délivrée de la masse calcaire par une métamorphose. L’équivalence minimale du corps étoilé, schématiquement réduit à un simple signe neutre et normalisé se propage dans l’espace du monde réel, s’annexant de nouveaux territoires.
L’architecture symétrique du plan étoilé, constitué de cinq modules rayonnant autour d’un axe central est assemblée selon un plan de construction logique. Les matériaux constituant le support géométrique représentent autant de déclinaisons selon l’enjeu et les spécificités topologiques de sa surface d’inscription. La superficie variable de cette signature visuelle évolue proportionnellement en fonction d’une échelle de l’environnement ou des éléments utilisés à sa construction. La plupart du temps, il est question d’habiter un lieu, un territoire, en interrogeant une situation.
L’appareil pentamère peut pénétrer l’ensemble architectonique de l’espace d’exposition ou s’insinuer dans un environnement soumis à l’influence de la mer. En explorant l’écosystème du littoral ou d’un estuaire, l’empreinte rayonnante qui fusionne avec la matière ambiante retrouve ses origines par un retour à son milieu naturel.
En débordant d’un vocabulaire artistique, la nature polysémique du modèle pentamère peut encore se définir comme un instrument qui va engendrer une prise de fonction.
Aux caractéristiques classiques appartenant à la sculpture, s’ajoute une dimension d’usage où l’œuvre se définit comme un objet fonctionnel instaurant un mode relationnel avec un utilisateur. Le glissement de la sculpture à l’instrument replace la structure étoilée sur une frontière poreuse séparant difficilement l’œuvre de l’outil, dont la forme ne découle pourtant pas de la fonction.
Réactif aux situations de confrontations applicables, cette valeur instrumentale trouve ses points d’ancrages dans les flux culturels et économiques d’un tissu maritime, ou par certaines résonances avec des applications de recherches scientifiques.
À travers les situations de rencontres des lieux et des milieux susceptibles d’intégrer une présence du signe pentamère, chaque dispositif peut révéler une autonomie ou un métissage hybride engendrés par la dépendance d’un contexte.
Le langage de l’œuvre ouvert à de multiples régimes de lectures établit des réseaux de relations sociologiques ou écologiques avec son espace de réception.
Les métamorphoses successives du dessin étoilé, transposé à la frontière de plusieurs mondes, débouchent sur une hiérarchisation des œuvres intégrées aux dimensions de l’espace et celles du temps.

 

Série les Écologiques