Vincent Leray – Oeuvres vives – Zoomorphie – Matière sensible

accueil / oeuvres vives / Yvon Le Men – Lorient

Yvon Le Men – Lorient
En rade à Lorient

 

La file de voiture s’allongeait le long des réverbères et sous les étoiles depuis longtemps clouées au ciel. Toutes les plaques portaient le même numéro, venaient des alentours, sauf la mienne. Je n’avais pas envie de rentrer, de me coucher, j’avais envie de musique, de paroles et de bières ; la blanche, surtout. J’avais envie de rallonger le temps.

 

Lorient Port-Louis petit matin
j’aime ce voyage somptueux
grisé de l’air, un temps brumeux
le brouillard va passer la main

 

Un verre à la main, dressé sur un pied, j’écoute la voix du chanteur traverser son corps, une voix forgée par le tabac et l’alcool, moulée dans les vies croisées de part le monde. Un monde souterrain, un monde de docks et de caboulots ; un monde de nuit, mais traversé de jour. Un monde qui a touché, à travers les regards, les abymes des cœurs.
au loin on sonne l’angélus
soleil levant sur le lotus
et nous délaissons sur bâbord
l’île inconnue et ses trésors

 

Avant même de comprendre les paroles, je suis saisi à la gorge par cette voix. J’imagine un corps du même coffre. Et quand à la fin d’une chanson, je vois apparaître derrière les musiciens sa longue silhouette aux yeux de braises, aux mains enlacées de bagues, au pantalon noir et à la chemise blanche, je vois Xavier Grall. Son nom et le sien annoncent la couleur.

 

très loin au bord de l’océan
c’est le Port-Louis de Lorient
Maracaibo vaubanesque
aux fortifications mauresques

 

Comme Xavier, Michel Tonnerre ressemble à un prince dont le royaume est perdu. Comme lui, il tient à peine debout. Mais entre ciel et terre. Comme lui, il n’a plus de souffle. Mais il chante. A l’inverse de Xavier, il n’a pas rêvé ses voyages, il les a faits. Son alphabet vient des confins des terres et des sentiments. Avant d’être artiste, il a été marin, dans la Royale. Avant d’être marin, il a lu des livres qui donnent envie d’être marin, flibustier ou pirate. Ses chansons transportent leurs aventures d’une oreille à l’autre et sa voix sent la poudre. Mais aussi les femmes prises et les femmes perdues. Il aurait chanté n’importe quoi, je l’aurais suivi, dans le noir du cabaret, les yeux fermés.

 

ses canons tonnent en citadelle
dans l’archipel sacramentel
on a les yeux qui tombent dans l’eau
peut-être est-ce là l’eldorado

 

Cette nuit-là, son public – ses voisins de Locmiquelic, de Lorient, venus des quatre coins du coin- reprenait en cœur ses couplets, ses refrains et je l’enviai d’avoir su habiter leurs mémoires.

 

dans la mer le soleil se baigne
on surprend des parfums d’épices
venus des îles Mascareignes
c’est le Port-Louis de l’île Maurice

 

Cette nuit- là compta double dans mon temps.

 

 

Biographie de Yvon Le Men

 

Depuis son premier livre Vie (1974), écrire et dire sont les seuls métiers d’Yvon Le Men. Il est l’auteur d’une œuvre poétique importante Le jardin des tempêtes, (2000) à laquelle viennent s’ajouter trois récits : Le petit tailleur de short (1996), La clé de la chapelle est au café d’en face (1997), On est sérieux quand on a dix-sept ans (1999) et un roman Elle était une fois (2003), édités chez Flammarion.
À Lannion où il vit, il crée, en 1992, les rencontres intitulées Il fait un temps de poème. Étonnant voyageur, il travaille au festival du même nom et de Saint-Malo à Bamako, de Sarajevo à Saô Paulo, il se fait le passeur des poètes et des écrivains. En 1997, il y crée un espace poésie. En 2006 il ouvre une chronique hebdomadaire dans le journal Ouest-France : Le tour du monde en 80 poèmes. Ses textes, livres ou anthologies, ont été traduits dans une douzaine de langues.

 

Du même auteur

 

Aux éditions Flammarion
- À l’entrée du jour, 1984
- Le petit tailleur de shorts (récits), 1996
- La clef de la chapelle est au café d’en face (récits), 1997
- On est sérieux quand on a dix-sept ans (récits), 1999
- Le jardin des tempêtes (choix de poèmes, 1971-1996), 2000, 2005
- Elle était une fois (roman), 2003

 

Aux éditions du Seuil
-Besoin de poème, 2006

 

Aux éditions Rougerie
- L’échappée blanche, 1991
- La patience des pierres suivie de L’échappée blanche, 1995
- L’écho de la lumière, 1997
- Le loup et la lune, 2001
- Un carré d’aube, 2004

 

Aux éditions Gallimard
- Le pays derrière le chagrin , Collection Les Presses d’aujourd’hui, 1979
- Ouvrez la porte au loup (illustrations Dorothée Duntze), Collection Folio Cadet Or, 1994

 

Aux éditions Filigranes
- Le vitrail, (photographies Chantal Connan), 1995
- Un livre d’heures (photographies George Dussaud), 1995
- Il fait un temps de poème (anthologie), 1996
- Le château sous le ciel (photographies Yvon Le Marlec), 2005

 

Aux éditions La Part Commune
- Nous sommes des enfants de vouloir des enfants, (photographies Georges Dussaud), 1999

 

Aux éditions Ouest-France
- Îles du Ponant (aquarelles Marie-Madeleine Flambard), 2000
- Presqu’une île (photographies Georges Dussaud), 2004
Aux éditions Arthaud
- L’agenda de la mer (Photographies Yvon Boëlle), 2006

 

Aux éditions Milan
- Douze mois et toi (illustrations Edmond Baudoin), 2005

 

Aux éditions Terre de Brume
- Chiens de vie (photographies Georges Dussaud), 2002

 

Aux éditions Apogée
- Trégor (photographies Yvon Boëlle), 1999
- Lannion (photographies Francis Goeller), 2005

 

Aux éditions Crès
- Entre terre et mer Bretagne (photographies Eric Cattin et François Le Divenah), 2005

 

Aux éditions Paroles d’Aube
- Une rose des vents (entretien avec Christian Bobin), 1994
- Fragments du royaume (conversation avec Michel Le Bris), 1995 ; rééd. La Passe du vent, 2002
- L’étoile polaire, 1998
- Jean Malrieu, la parole donnée (avec Pierre Dhainaut), 1998

 

Aux éditions Ubacs
- Le chemin de halage, 1991
- Finis Terrae, (photographies de Chantal Connan), préface de P.-J. Helias, 1991

 

Aux éditions Pierre Jean Oswald
- Vie, 1974
- En espoir de cause, 1975
- Dis, c’est comment la terre ?, 1976

 

Aux éditions Picollec
- Quand la rivière se souvient de la source, 1988

 

Aux éditions Chant Manuel
- La nuit bleu marine, 1984

 

Aux éditions Artus
- Marna (cantate, musique Jean-Yves Bosseur), 1987