Vincent Leray – Oeuvres vives – Zoomorphie – Matière sensible

accueil / matière sensible / Édition

Vincent Leray - Edition

 

Une part du travail de Vincent Leray s’inscrit dans l’esprit d’une tradition de la photographie documentaire, tel que Karl Blossefeldt ou Bern et Hilla Becher. Vincent Leray se confronte à l’objectivité d’une transcription immédiate du réel. Malgré la représentation objective de la chose figurée, subsiste dans ses images une dimension interprétative qui situent les qualités plastiques du sujet à la limite de l’abstraction. Vincent Leray tend à observer les valeurs polymorphes d’une masse organique comme une sculpture autonome, cherchant à creuser certains écarts face à l’intégrité de l’objet naturel.
Les relations qu’il tisse avec la mer et son environnement l’ont maintes fois conduit à découvrir les cabinets de curiosités des musées d’histoire naturelle. Depuis plusieurs années, Vincent Leray enquête sur le patrimoine scientifique du Muséum d’histoire naturelle de Nantes explorant l’immense richesse de ce fonds historique. L’ouvrage Curiosités des Mers, (Editions Du chêne) rassemble une partie des travaux réalisés à partir des collections d’invertébrés marins du Muséum de Nantes.

 

Luc Rémy est conservateur au Muséum d’histoire naturelle de Nantes où il a débuté sa carrière en 1988. Spécialisé dans la conservation préventive des collections et la gestion des réserves muséales, il enseigne à l’université de Paris et intervient régulièrement dans des formations en France et à l’étranger.
Ses fonctions de conception muséographique au sein du musée l’ont amené à travailler à plusieurs reprises avec Vincent Leray.
En 1999, le Muséum de Nantes propose de confronter ses collections scientifiques au regard de l’artiste. Dans le prolongement d’une collaboration entre les conservateurs et Vincent Leray, le Muséum d’histoire naturelle organise plusieurs expositions ; Nantes, Herbier des îles (2001), Oursins et animaux rayonnants (2002), Curiosités de Mers (2005).